Sunday, 29 June 2014

Act #likeagirl and be proud of it



I really had a crush on this video this morning when I watched it.

I wanted to share it with you. Thank you Lauren Greenfield for that ! 

To watch it, click here.



Friday, 27 June 2014

Une pièce hilarante au Café de la Gare


Cela faisait longtemps que je n'avais pas vu un spectacle aussi drôle. Hier soir, je suis allée assister à une représentation de "La maitresse en maillot de bain", au Café de la Gare, et j'ai ri du début à la fin.

Cette comédie de Fabienne Galula se déroule dans la salle des profs d'une école maternelle. Une jeune psychologue, mandatée par le ministère de l'éducation nationale, y atterrit. Ce qu'elle va découvrir est loin d'être ce qu'elle imaginait.

Fous rire garantis tout au long de la pièce.

41 rue du Temple - 75004 Paris

©Esther à Paris

©Esther à Paris

©Esther à Paris

Tuesday, 24 June 2014

Paris libéré, Paris photographié


© Robert DOISNEAU / RAPHO
Reproduction : © Musée Carnavalet / Parisienne de photographie
Comme vous avez pu vous en rendre compte au fil des pages de ce blog, j'aime beaucoup l'art en général et la photographie en particulier.

La dernière exposition photo que je suis allée voir est celle présentée par le Musée Carnavalet, à l'occasion du 70e anniversaire de la libération de Paris et intitulée "Paris libéré, Paris photographié, Paris exposé". On y apprend comment, deux mois seulement après la libération de Paris, le Musée Carnavalet présentait déjà une exposition sur la Libération, grâce au résistant et conservateur de l'époque, François Boucher. Afin de "réunir les documents indispensables à l'historien de l'avenir", François Boucher avait lancé un appel dans la presse et sollicité de nombreuses institutions. L'exposition fut davantage portée sur l'émotion que sur la véracité historique ; elle rencontra un vif succès.

Soixante-dix ans plus tard, l'exposition "Paris libéré, Paris photographié, Paris exposé" reprend des photographies de Robert Doisneau, René Zuber et Jean Séeberger. A ces témoignages s'ajoutent un ensemble de documents variés permettant de comprendre comment était fabriquée l'image en tant de guerre (tirages, films d'époque, entretiens vidéos avec des témoins de la Libération...).

Une installation audio-visuelle de l’artiste Stéphane Thidet illustre le lien complexe qui nous lie aux photographies et le médecin généticien Axel Kahn nous explique comment notre cerveau les mémorise.

Mon avis : cette exposition est très riche et très bien scénarisée. J'ai particulièrement aimé les phrases inscrites sur les murs. Par exemple : "Ce qu'on ne raconte pas, n'existe pas. Ce qui n'est pas, à un moment ou à un autre, objet de récit, objet d'histoire, n'existe pas". Par ailleurs, un élément qui m'a beaucoup surprise : on voit très peu de femmes sur les clichés de l'époque, alors qu'elles ont joué un rôle très important.


Jusqu'au 8 février 2015 au Musée Carnavalet
16 rue des Francs Bourgeois - 75003 Paris - Tel: 01.44.59.58.58
Tous les jours sauf les lundis et jours fériés. 10:00 - 18:00

Agence Presse Libération F.F.I. © Droits réservés Reproduction : © Musée Carnavalet / Parisienne de photographie
Agence Presse Libération F.F.I. © Droits réservés Reproduction : © Musée Carnavalet / Parisienne de photographie



Friday, 20 June 2014

Rencontre avec Liv Henneguier


Aujourd'hui, j'ai eu la chance de rencontrer la jeune et belle actrice qui a remporté le prix de la meilleure actrice dans un court métrage au dernier festival du film romantique de Cabourg : Liv Henneguier. J'en ai profité pour lui demander de me parler de sa jeune carrière et de ses projets.

Esther : Liv, tu viens d'être désignée meilleure actrice dans un court métrage pour ton rôle dans "Loups solitaires en mode passif" de Joanna Grudzinska. Félicitations pour cette belle récompense ! Est-ce que tu t'y attendais ?

Liv Henneguier : Non pas du tout ! Je n'en reviens toujours pas ! Je suis très fière et très heureuse. Je tiens d'ailleurs à remercier une fois de plus toutes les personnes qui m'ont donné l'opportunité de participer à ce court métrage. Ce fut une expérience merveilleuse !

Esther : Parle nous de ton rôle dans le film. 

Liv Henneguier : Je joue le rôle d'Elisa, une adolescente renfermée, peu sûre d'elle, lasse de sa vie. Un événement ou plutôt une découverte va troubler sa mélancolie quotidienne. Lorsque j'ai lu le scénario, j'ai été immédiatement touchée et fascinée par le personnage. 

Esther : Justement, comment as-tu réussi à incarner le personnage d'Elisa? Comment t'es-tu préparée ? 

Liv Henneguier : Je voulais maîtriser toutes les facettes du personnage : sa façon d'être, d'agir, de penser. J'ai passé des heures à travailler mon rôle. J'ai dû faire un gros travail sur moi-même ; Elisa ne me ressemble pas du tout. Mais peu à peu, avec le temps et les nombreux conseils qui m'ont été donnés, j'ai réussi à m'imprégner du personnage. A la fin,  je me sentais devenir Elisa !

Esther : Devenir actrice était ton rêve depuis toujours. Qu'est ce qui a provoqué ton désir de travailler dans ce milieu ? 

Liv Henneguier : Je fais du théâtre depuis mon plus jeune âge. Au lycée je suis inscrite aux options cinéma et théâtre. Je suis fan de cinéma depuis toujours. J'ai passé des heures à visionner les nombreux chefs d'oeuvres du cinéma français. En fait, être actrice c'est ce que j'ai toujours voulu faire. Je ne me suis jamais vraiment posé de questions. C'était une évidence. J'ai débuté en faisant de la figuration dans quelques films. Ce n'était pas grand chose mais cela a consolidé mon désir d'être comédienne. Je suis heureuse sur un plateau de cinéma.

Esther : Et la réalisation, tu y as pensé ?

Liv Henneguier : J'aimerais d'abord me concentrer sur ma carrière d'actrice. Si plus tard, j'ai l'opportunité de réaliser un film pourquoi pas, mais ce n'est pas d'actualité pour l'instant. 

Esther : Quels sont tes modèles, les acteurs dont tu admires le travail et le parcours ? 

Liv Henneguier : J'ai toujours adoré Liv Ullman et Fabrice Luchini ! 


Esther : Le prix que tu viens de recevoir va être un vrai tremplin pour une actrice aussi jeune que toi !

Liv Henneguier : C'est vrai que ce sont une énorme chance et opportunité qui m'ont été données. J'en suis consciente et très heureuse.

Esther : Merci beaucoup Liv et bonne chance pour la suite.

Monday, 16 June 2014

La petite maison dans la cour

©Esther à Paris

Je suis assez difficile en ce qui concerne la nourriture. J'ai beaucoup de mal avec les plats compliqués et je ne suis pas très viande ou poisson. Je préfère les plats végétariens et notamment, lorsqu'il fait beau, comme en ce moment, les tartes salées et les salades.

Dans le Marais, il y a un une adresse qui fait cela à merveille : La petite maison dans la cour. C'est un petit établissement tenu par une maman et sa fille et situé dans le village Saint-Paul. Tout est "fait maison" avec de bons produits frais provenant de petits producteurs locaux. Les œufs et le lait sont bio.

Les desserts sont également délicieux !

Le plus : la terrasse donnant sur la cour, loin du bruit des voitures, mais aux beaux jours. En hiver, il y fait super froid ;-(


La petite maison dans la cour
9 rue Saint-Paul - 75004 Paris (dans la cour du village Saint-Paul)


©Esther à Paris

©Esther à Paris


©Esther à Paris

Sunday, 15 June 2014

Playmobil fête ses 40 ans à l'Aquarium de Paris


©Esther à Paris


Ce matin, je suis allée à l'Aquarium de Paris avec ma petite nièce. Je souhaitais lui faire découvrir l'exposition temporaire réalisée à l'occasion des 40 ans des célèbres figurines Playmobil

En arrivant, nous nous sommes directement dirigées vers la salle des spectacles. Je m'étais arrangée pour arriver tôt afin de pouvoir assister au spectacle "Claire la petite sirène" (c'est tous les samedis et les dimanches, à 14 h 15, cf. programme). Une jeune femme déguisée en sirène évolue dans le bassin de plus de 8 mètre de haut et présente les poissons qui s'y trouve. Les enfants sont émerveillés et moi j'ai trouvé cela très impressionnant car la plongeuse reste vraiment longtemps en apnée. C'est très beau et féérique.

A la fin du spectacle, direction un atelier pédagogique proposant aux enfants (à partir de 3 ans) et aux parents de pêcher des poissons en plastique à l'aide d'une épuisette ou d'une canne à pêche. Sur chaque poisson se trouve un numéro permettant de l'identifier. Et sur le panneau d'identification on peut découvrir si le poisson peut être fait partie d'une espèce menacée ou non. J'ai ainsi appris que le cabillaud est une espèce en danger, ce que j'ignorais totalement. Nous avons ensuite profité des autres ateliers, installés pour l'occasion et notamment une table de jeux Playmobil avec un univers de fées (il y en avait une autre avec des pirates). Ca a beaucoup plu à ma nièce. Elle ne voulait plus partir.

Après avoir participé à toutes ces animations, direction le bassin aux caresses, où les enfants peuvent caresser de vrais poissons. Frissons garantis.

Nous avons passé un très bel après-midi. A renouveler.

5 Avenue Albert De Mun 75016 Paris - Tel : 01 40 69 23 23
Ouvert tous les jours de 10:00 à 19:00


©Esther à Paris

©Esther à Paris


©Esther à Paris

Saturday, 7 June 2014

Girl by Pharell Williams


©Esther à Paris


Aujourd'hui, je suis allée découvrir l'exposition "GIRL" imaginée par Pharrell Williams et présentée dans la Salle de Bal, le nouvel espace de la galerie Perrotin, situé dans l'Hôtel d'Ecquevilly. Ce très bel hôtel particulier donne sur la résidence du Grand Veneur où j'ai vécu pendant plusieurs année. C'est donc avec grand plaisir que j'en ai découvert l'intérieur du bâtiment.

Autre grand bonheur, découvrir la sélection de Pharell Williams, artiste qui, quand j'écoute ses chansons, et comme des millions d'autres personnes à travers le monde, me rend "happy". L'artiste de génie et commissaire de l'exposition a déclaré : "Les œuvres d'art stimulent la créativité, la curiosité envers les autres, et rendent tout simplement heureux". Je suis tellement d'accord avec lui. C'est exactement ce que j'ai ressenti en visitant l'exposition.

Au total, ce sont 40 œuvres qui ont été choisies par Pharell William et son ami Emmanuel Perrotin, avec comme fil rouge, la femme. D'ailleurs, sur les 34 artistes présentés, 16 sont des femmes.

Ce que j'ai préféré ? Le portrait de Pharell Williams et de son épouse Helen réalisé par Takashi Murakami.

Jusqu'au 25 juin 2014
60 rue de Turenne - 75003 Paris
Du mardi au samedi de 11:00 à 19:00 - Entrée libre

©Esther à Paris

©Esther à Paris

©Esther à Paris

©Esther à Paris

©Esther à Paris


Thursday, 5 June 2014

Hôtel de Sens


©Esther à Paris


Paris regorge de trésors architecturaux. L'hôtel de Sens, situé dans le Marais, en est un.

Cet hôtel particulier, classé aux monuments historiques, date du XVe siècle. Depuis 1961, il abrite la bibliothèque Forney, principalement consacrée aux beaux-arts et aux métiers d'art.

Des expositions temporaires y sont régulièrement organisées. Actuellement, et jusqu'au 12 juillet 2014, la bibliothèque de Forney célèbre les 20 ans des éditions de la Goulotte.

Hotel de Sens - Bibliothèque de Forney
1 rue du Figuier - 75004 Paris
Du mardi au samedi - 13:00 - 19:00

©Esther à Paris

©Esther à Paris

©Esther à Paris

©Esther à Paris


©Esther à Paris


©Esther à Paris

©Esther à Paris

Sunday, 1 June 2014

CC Cream Chanel Review

©Esther a Paris


Coup de coeur pour la CC Cream de Chanel. Cela fait un mois que je l'utilise et j'en suis absolument en-chan-tée !

Je l'utilise, tous les matin, après mon sérum (Perfectionist de chez Estée Lauder) et ma crème de jour (actuellement, Hydrabio, de Bioderma). Deux noisettes de produit suffisent. Le produit s'étale très facilement et tient toute la journée. Il laisse la peau douce avec un effet très naturel. C'est cela que j'apprécie dans cette crème. Bien que suffisamment couvrant pour masquer les imperfections, le produit ne laisse pas un masque sur le visage, comme peuvent le faire certains fonds de teint. Au niveau de la couleur, c'est juste parfait. Dernier point important, la crème contient un indice de protection de 30. Idéal pour la saison.

Depuis que je porte la CC cream de Chanel, je n'ai que des compliment sur mon teint ;-) Ca fait plaisir. J'ai envie de dire : "pari réussi". Il y a longtemps que je n'avais pas été aussi satisfaite d'un produit de soin.

Prix de vente en France : 62,90€