Sunday, 31 March 2013

Paris Haute Couture à l'Hôtel de Ville de Paris

Madeleine Vionnet, robe du soir, vers 1931.
Cet après-midi, j'ai visité l'exposition "Paris Haute Couture", présentée dans salle Saint-Jean de l'Hôtel de Ville de Paris, avec de ma fille Emma. J'ai passé un excellent moment, non seulement parce que ma petite poupée d'amour avait bien voulu m'accompagner mais aussi parce que, passionnées de mode, nous avons pris beaucoup de plaisir à découvrir toutes ces merveilleuses robes, toutes plus belles les unes que les autres.

La plupart des grands couturiers qui ont fait la mode à Paris depuis sa création jusqu'à nos jours sont présents (Worth, Poiret, Jeanne Lanvin, Schiaparelli, Christian Dior, Chanel...).


C'est tout à fait étonnant de constater que certaines robes, créées il y a plus d'un demi siècle, sont si modernes et actuelles qu'on pourrait penser qu'elles n'ont que quelques années. 

J'ai beaucoup aimé la série de photos des mains des grands couturiers, au début de l'exposition, puis toutes ces robes plus belles les unes que les autres. Un rêve.

Pour la petite histoire, une vingtaine de maisons travaillent dans la haute couture à Paris. Un douzaine d'entre elles forment la chambre syndicale de la haute couture en répondant à un certain nombre de critères : travail réalisé dans les ateliers de la maison, nombre d'employés, unicité de pièces sur-mesure, nombre de modèles, participation à au moins deux défilés par an...


Exposition gratuite à découvrir jusqu'au 6 juillet 2013
Hôtel de Ville de Paris

5 rue Lobau - 75004 Paris
Tous les jours de 10h à 19h (dernier accès à 18h15). Fermé dimanche et jours fériés.

Le drapage du corsage chez Worth, Paris, 1907

Balenciaga, 1967-1968.

Elsa Schiaparelli, gants du soir, vers 1936

Lucien Lelong (1889-1952).

Christian Dior, robe du soir « Palmyre »,
automne-hiver 1952

Madeleine Vionnet,
robe du soir, vers 1931



Tuesday, 26 March 2013

Fêtes de Pâques au Royal Monceau



Autre lieu glamour pour passer un bon dimanche de Pâques sans se soucier de l'organisation ni de la cuisine (le rêve pour tout maman comme moi) : le Royal Monceau.

Pour l'occasion, le restaurant étoilé "La Cuisine" propose un "Brunch Royal" avec buffet, gigot d'agneau de Lozère rôti à la broche et en dessert, les pâtisseries signées Pierre Hermé. Le tout est accompagné d'une coupe de Champagne.
Pour voir l'intégralité du menu, cliquez ici.
Prix : 135 euros. Servi dimanche 31 mars et lundi 1er avril, de 12h à 15h30.

On peut venir avec ses enfants. Ils pourront participer à un atelier de décoration d’œufs de Pâques, inspiré par le célèbre peintre argentin Julio Le Parc. Et eux aussi auront droit à leur goûter Pierre Hermé. Il n'est jamais trop tôt pour s'initier aux bonnes et belles choses ;-)

Attention : pensez à réserver avant.
37 avenue Hoche - 75008 Paris - Tel : 01 42 99 88 00


Thursday, 21 March 2013

Brunch de pâques au Pur - Park Hyatt Paris Vendôme




Que faites-vous dimanche et lundi de Pâques ? Si vous n'avez rien prévu, le Park Hyatt Paris-Vendôme propose un superbe brunch de Pâques à déguster sous la verrière lumineuse du restaurant "Les Orchidées".

Au menu, préparé par le chef Jean-François Rouquette (4 toques chez Gault et Millau et une étoile au Michelin ; tout de même !) un buffet d'entrées et desserts, un plat au choix avec bien sûr le traditionnel agneau Pascal avec la Selle d'agneau des Pyrénées farcie aux herbes ou des œufs bio en omelette aux morilles et une coupe de champagne.

Prix du brunch : 120€ et 50€ pour les enfants de moins de 12 ans. Ca vaut le coup, de temps en temps de se faire plaisir et de déjeuner dans un bel endroit, où le service est impeccable et les plats délicieux.

Restaurant le Pur
5 rue de la Paix - 75002 Paris
Réservations :  01.58.71.10.60


Wednesday, 20 March 2013

Eugène Boudin au musée Jacquemart-André


Concert au casino de Deauville
Ce matin, j'ai eu la chance de voir une exposition de toute beautécelle consacré à Eugène Boudin, au musée Jacquemart-André.

Pour ne rien vous cacher, je ne connaissais pas ce peintre jusqu'à aujourd'hui. A ma décharge, il n'avait pas été exposé dans une institution parisienne depuis... 1899 ! La plupart de ses œuvres sont à l'étranger et notamment dans les musées outre-atlantique. Certaines de ces œuvres sont même présentées pour la première fois en France.

Grâce à cette installation, le visiteur pourra admirer une soixantaine de peintures, pastels et aquarelles de Eugène Boudin que Monet considérait comme son maître (Monet qui a d'ailleurs dit (excusez du peu) "je dois tout à Boudin"). Boudin qui fut un des premiers artistes français à poser son chevalet hors de l'atelier. Il est d'un des précurseurs de l'impressionnisme. Il aime peindre les paysages en mouvement. Il a su transcrire à merveille les éléments aussi changeants que la lumière, les nuages et les vagues et il a parcouru l'Europe dans une quête toujours renouvelée de la lumière. Corot le surnomma d'ailleurs le "roi des ciels". 

J'ai été totalement séduite par le travail d'Eugène Boudin et notamment par ses toiles "Plage aux environs de Trouville" et "Concert au casino de Deauville", des toiles qui à l'époque n'avaient pas trouvé d'acheteur et que Boudin avait enroulées et mises de côté !! Et parce que j'aime énormément la ville d'Antibes, j'ai bien apprécié la toile "Antibes. Fortifications. Effet de jour".

A découvrir jusqu'au 22 juillet 2013
158 bd Haussmann - 75008 PARIS
Tous les jours, de 10h à 18h - Nocturne tous les lundis et samedis jusqu'à 20h30

Antibes. Fortifications. Effet de jour

Venise. Le quai des Esclavons le soir, la Douane et la
Plage aux environs de Trouville

Tuesday, 19 March 2013

Cupcake & Macaron - La plus petite boutique de Paris

©Esther à Paris


La semaine dernière en passant dans la rue du Four, mon regard a été immédiatement attiré par une toute nouvelle boutique située au début de la rue, à la sortie du métro Mabillon.

En m'approchant, je constate que la boutique est vraiment toute petite ; elle doit faire à peu près 1,5 m². Je sais que ça paraît incroyable mais c'est vrai ! Ça doit être la plus petite boutique de Paris.

Intriguée, je suis entrée et j'ai découvert que c'est une boutique de Cupcakes. En discutant avec la vendeuse, j'apprends qu'il s'agit de la marque Cupcake & Macaron, déjà installée 61 rue de Maubeuge dans le 9e arrondissement.

Assez fan de bons cupcakes, j'ai voulu tester ces gâteaux et notamment celui à la fraise ; il est absolument délicieux. Il est moelleux et au-dessus, il y a un morceau de fraise fraîche. Les cupcakes sont faits du jour. Au besoin, ils peuvent avoir plusieurs arrivages dans la journée.

La prochaine fois que vous vous rendez à Saint-Germain des Prés, allez voir cette boutique ; elle est "so cute" comme disent nos amis anglais.

Cupcake & Macaron
1 rue du Four - 75006 Paris - Tel: 01.72.34.64.02
Only on Thursday, Friday, Saturday and Sunday from 1pm to 8pm


©Esther à Paris

©Esther à Paris

©Esther à Paris

©Esther à Paris

Saturday, 16 March 2013

Pâques 2013 - Oeufs en chocolat


Œuf Dalloyau garni de fritures en chocolat - 99€

Comme chaque année, je vous propose un tour d'horizon des gourmandises préparées par les maîtres chocolatiers parisiens pour les fêtes de Pâques.

Débutons par la maison Dalloyau. En ce printemps 2013, les maîtres chocolatiers ont ouvragé leurs œufs et cela donne de véritables sculptures. En effet, les œufs sont facettés comme un nid d'abeille et sont recouverts de feuilles d'or. La classe !!
Ladurée
 Ladurée propose une collection "Oeufs camées". Des marquises et des marquis sont ainsi gravés en relief sur les œufs de Pâques. La collection se décline en différentes saveurs, du plus doux au plus puissant. Les oeufs sont garnis de camées et de bonbons au chocolat noir et chocolat au lait. Taille 1 : 14€ et taille 2 : 45€.

Ladurée
Ladurée

Ladurée


Pour Pâques 2013, Guy Krenzer, directeur de création pour la maison Lenôtre, a puisé son inspiration au coeur de la savane, pour une invitation à un voyage 100% safari. Pour rugir de plaisir.

Lenôtre
Lenôtre
Lenôtre





Lenôtre




















Chez La mère de famille le chef pâtissier Julien Merceron, a créé une ravissante "poule mouillée", revêtue d'une crête bleue, d'un bec et de barbillons en pâte d'amande. La poule mouillée se prélasse dans un bain de billes croustillantes en chocolat. Trop mignon !!

A la mère de famille



La mère de famille





Autre création super mignonne, l'oeuf de l'hôtel Burgundyà personnaliser avec des accessoires chocolatés. Une fois les pièces détachables fixées avec de la ganache, les oeufs se transforment en poule, poisson ou lapin. On peut mixer les pièces et inventer le personnage de son choix. Rigolo.

Hotel Burgundy - 34€ l'oeuf, les 9 accessoires et la ganache







Hotel Burgundy


























On continue, avec les créations de la Grande Epicerie du Bon Marché qui célèbre Pâques 2013 en kaléidoscope. Un lapin, une poule et un poisson, tout en facettes et couleurs, ont été dessinés par la Grande Epice de Paris et conçus en collaboration avec le chocolatier Daniel Mercier, pour une série limitée de 200 exemplaires numérotés. Attention, il n'y en aura pas pour tout le monde. 35€ la pièce.


La Grande Epicerie de Paris


So chic !! Cette année, c'est dans le mobilier art déco des suites de l'hôtel Plazza-Athénée, dont il est chef pâtissier, que Christophe Michalak a puisé son inspiration pour la création de l'oeuf de Pâques 2013.

Résultat 3 galets de chocolat noir surmontés d'un oeuf en granit noir incrusté d'éclats d'ivoire, cachant en son antre, de délicates douceurs chocolatées. Le tout est recouvert d'un abat-jour en chocolat blanc teinté de rouge, très Plaza !!! 


Christophe Michalak

Une variante aux oeufs de Pâques, les truffes imaginées par Christophe Adam, le chef pâtissier de la boutique l'Eclair de génie.
Coffret de 16 pièces - 29€
Et aussi...

Pierre Hermé
















Pierre Hermé


Jadis et Gourmande - A la manière de Modigliani 19,80€

Jadis et Gourmande - A la manière de Brancusi - 19,80€









































































Arnaud Larher



























Arnaud Larher

Wednesday, 13 March 2013

Spa Valmont du Meurice et le spa du Mandarin

Piscine du spa Madarin Oriental


Comme nombre d'entre vous, je suis attentive à mon bien être et à ma santé. J'essaye de bien m'alimenter en mangeant sainement, de faire du sport (bon là, cela fait un moment que je n'en n'ai pas fait, mais l'hiver, cela m'est toujours plus difficile) et de prendre soin de mon corps, en utilisant de bons cosmétiques et en me rendant régulièrement chez l'esthéticienne. Lorsque l'on fait attention à soi, on se sent tellement mieux !!

Une des façons de prendre soin de soi et de se remonter le moral est d'aller au spa. Le mot spa vient d'ailleurs du latin sanitus per acqua, la santé par l'eau. Comme j'aime les beaux endroits, pour le spa je choisis des lieux magiques, afin de vraiment profiter de ces moments uniques.

A Paris, il y a deux endroits que j'aime particulièrement, le :
Au Meurice, le spa vient d'être totalement refait. A taille humaine (340 m2), c'est un véritable havre de paix dans des tonalités apaisantes (bronze, vert céladon et beiges ). J'aime particulièrement la nouvelle architecture tout en courbes et en arrondis. Même les coussins sont en forme de galets ;-). C'est très doux, très reposant. Agréable aussi le fait que le spa soit baigné par la lumière du jour. Il y a même une charmante terrasse arborée où l'on peut se relaxer, à la fin des soins, en sirotant un jus de fruits frais ; le rêve.

Côté produits, Le Meurice a choisi les cosmétiques suisses Valmont pour leurs soins d'exception. Ces produits sont élaborés avec les molécules les plus actives et sentent divinement bon !! Avant ou après le soin, on peut profiter du hammam, du sauna et de sa fontaine à glace ;-) et de la salle de fitness.  Il y a également un bar à ongles et un espace maquillage avec les produits By Terry.

Il faut  compter 150 euros pour un soin du visage d'une heure ou un modelage relaxant aux huiles essentielles du corps, d'une heure également. A s'offrir ou à se faire offrir.

Spa Le Meurice

Spa Le Meurice
Spa Le Meurice - Cabine de soins double
Le spa du Madarin Oriental est un des plus spacieux de Paris. Il s'étend sur 900 m2 répartis sur deux étages. Lorsque l'on pénètre dans le spa par une grand sphère nacrée, un gong retenti et l'on se sent tout de suite loin du bruit de la ville. On est chaleureusement reçu par une thérapeute qui nous accompagne vers notre suite de soins individuelle ; il y en a 7 en tout dont 3 pour les couples. Ces suites sont dotée d'une douche-hammam et d'un vestiaire privatif. C'est ravissant. 

Avant de débuter les soins, la thérapeute procède à un entretien personnalisé afin d'évaluer l'état général de l'hôte et de définir le programme de soin le plus approprié et les huiles essentielles adaptées. En fait, la particularité de ce spa est que les soins ont été développés en collaboration avec des spécialistes de médecine traditionnelle chinoise et des experts en aromathérapie. A la fin des soins, une collation, préparée par le chef de l'hôtel est offerte, ainsi que des conseils personnalisés pour entretenir sa forme de retour à la maison.

Mon seul regret : le prix. Un massage d'une heure 20 coûte 240 euros. Mais cela peut faire l'occasion d'un très beau cadeau groupé.

Cabine soins - Spa Madarin Oriental

Sunday, 10 March 2013

Linder : Femme/Objet au Musée d'art moderne de Paris



Le musée d'art moderne de Paris expose une rétrospective consacrée à l'artiste britannique Linder, née Linda Mulvey, en 1954.

Linder, qui a été attirée par le mouvement de libération des femmes ("Women's Liberation Movement") dès l'âge de 16 ans, s'est toujours considérée comme une féministe.

Pour elle, la femme est un objet comme un autre, toujours soumise à la dictature des clichés de la mère parfaite et de l'épouse soumise. A travers ses collages transgressifs, Linder s'engage dans une action de politique féministe, et ce dès 1976. A l'époque déjà, les images qu'elle trouve dans les magazines ne correspondent pas à l'image qu'elle se fait de la femme. Elle décide de les transformer en faisant des montages et des collages avec d'autres images représentant toutes sortes d'objets, d'animaux et de fleurs.

En 2013, Linder considère toujours que la femme est soumise aux clichés les plus vulgaires et qualifie la femme de "sex toy".

Attention certaines images peuvent heurter la sensibilité d'un public non averti et notamment les enfants.

Jusqu'au 21 avril 2013
11 avenue du président Wilson - 75116 Paris
Du mardi au dimanche - De 10h à 18h - Nocturne le jeudi jusqu'à 22h