Wednesday, 4 August 2010

Jardin Saint-Gilles Grand Veneur


©Esther à Paris

Rue du Grand-Veneur, dans le 3e arrondissement se niche un jardin extraordinaire ; le jardin Saint-Gilles Grand Veneur.
C'est un havre de paix au cœur du Marais, connu de quelques privilégiés qui viennent profiter du calme incroyable qui règne dans ce coin de paradis.
Ce petit jardin à la française accueille des centaines de roses grimpantes, dont la rose Catherine Deneuve, qui poussent sur des rosiers sur tonnelles.
Allongé sur l'herbe ou assis sur un banc en pierre, on peut admirer la façade de l'hôtel du Grand-Veneur, construit au 17e siècle pour Hennequin d'Ecquevilly, capitaine général de la vénerie du roi et qui était chargé d'organiser les chasses à cour du roi.
©Esther à Paris

©Esther à Paris

©Esther à Paris

©Esther à Paris

Tuesday, 3 August 2010

Cour commerce Saint-André


®Esther a Paris

Dans le 6ème arrondissement, boulevard Saint-Germain, au niveau de la statue de Danton, se trouve le passage de la Cour du Commerce Saint-André. Initialement le passage se trouvait entre la rue de l'Ancienne Comédie et la rue Saint-André-des-Arts.
Ce passage construit en 1735 sur des terrains du jeu de paume, doit son nom aux nombreuses boutiques qui s'y trouvaient. Parmi elles, se trouve toujours le plus vieux café de Paris : le Procope, fondé en 1684.  
Des événements historiques importants s'y sont déroulés : au numéro 8, Marat y imprima son journal, l'Ami du peuple ; au numéro 9, M. Schmidt, charpentier du Domaine de l'Etat, y conçut la guillotine.
Il y a un restaurant salon de thé, la Jacobine, qui propose des produits d'excellente qualité et notamment de délicieuses tartes maison.

®Esther à Paris

Esther à Paris

®Esther a Paris
 ®Esther a Paris

Monday, 2 August 2010

Cadenas d'amour - Padlocks Paris


®Esther a Paris

Depuis un peu plus de deux ans,  les amoureux avaient pris l'habitude de fixer des cadenas, gravés avec leurs noms, sur le Pont des Arts, et de jeter ensuite la clé dans la Seine. Il y aurait plus de 1 600 cadenas accrochés au Pont des Arts.   
Depuis quelque temps, cette pratique s'est étendue au Pont de l'Evêché. C'est ma fille qui me l'a fait remarqué l'autre jour alors que nous passions sur ce pont, situé juste derrière Notre-Dame.
®Esther a Paris
La Mairie de Paris qui estime que les cadenas "menacent la préservation du patrimoine", envisage de les décrocher et de proposer une solution alternative, comme une sorte d'arbre métallique.
Ce rite amoureux n'est pas propre à Paris, on trouve des cadenas d'amour sur le ponte Milvio à Rome, le ponte Vecchio à Florence, le ponte Pietra à Verone ou le pont Luzhkov à Moscou
Mais de quand date cette coutume ? Pour Wikipediace n'est pas clair. Cela pourrait remonter aux années 1980, où à Pecs, en Hongrie, des personnes accrochaient des cadenas sur la grille séparant la mosquée et la cathédrale de la ville.
Beaucoup disent que cette coutume a été popularisée grâce au roman de l'Italien Federico Moccia : Ho voglia di te.
Si vous vous rendez sur le pont de l'évêché, sachez que c'est le pont le plus étroit de Paris (11 mètres de large sur 68 mètres de long). Il a été construit en 1828 par l'ingénieur Plouard. Il comporte 3 arches en maçonnerie à faible ouverture, ce qui gêne le trafic fluvial.
®Esther à Paris®Esther à Paris

®Esther à Paris
®Esther à Paris
®Esther à Paris